Espace Automobile - News, articles, interviews et dossiers

Valeo: sensible au risque commercial américain

Publié le 29 Janvier 2019

Copyright © 2019 CercleFinance

-

(CercleFinance.com) - Plus forte baisse de l'indice CAC 40 mardi, l'action Valeo perdait plus de 2%, comme d'ailleurs ses concurrents Faurecia et Plastic Omnium. L'un des éléments explicatifs : le risque commercial qui pourrait souffler des Etats-Unis.L'Amérique du Nord, combien de divisions pour Valeo ? Sur les neuf premiers mois de 2018, la région représentait 2,4 milliards d'euros, soit 19,3% du CA de première monte, qui-lui même concentre près de 90% de l'activité du groupe.

Si cette proportion est plus élevée pour la région Asie, Moyen-Orient et Océanie (31,4%), on notera que la Chine ne pèse isolément 'que' 13,2% du CA de première monte. Il s'agit donc d'un marché important, qui de surcroît affichait l'une des meilleures croissances organiques au 3e trimestre (+ 5%).Un retournement serait-il en vue ? Tel n'est pas vraiment le sujet, car c'est plutôt sur la Maison-Blanche que les regards sont braqués. Donald Trump vient de lever le 'shutdown', mais a perdu une bataille politique contre les parlementaires démocrates, alors que certains républicains se sont montrés critiques vis-à-vis du président.

Cette semaine, les négociations commerciales sino-américaines vont prendre un tournant majeur, avec la rencontre à Washington de hauts dirigeants des deux pays, dont le vice-premier ministre chinois Liu He.Jusqu'à présent, les informations entourant ces discussions étaient plutôt positives. Mais elles plaidaient aussi pour une position plus mezzo voce de la part l'administration présidentielle américaine, après les concessions des Chinois et devant la nécessité pour les deux pays de maintenir une croissance forte. Cela étant, depuis lors, le département de la Justice a sonné la charge contre l'équipementier télécoms chinois Huawei, sous le coup de plus d'une douzaine de chefs d'inculpation.

.. Bref, la Maison Blanche risque de ne pas pouvoir se prévaloir d'un succès éclatant - sinon de subir un échec - sur ce dossier.Dans ce contexte, 'comment le Président Trump va-t-il tenter de 'se refaire' pour, si ce n'est reprendre l'avantage face à l'opinion publique, au moins reprendre l'initiative ?', s'interrogent ce matin les spécialistes de La Banque Postale (LBP) AM. Où le président américain pourrait-il trouver 'une vraie victoire qui raisonnera positivement dans l'imaginaire collectif des Américains' ?Peut-être bien sur le Vieux Continent. Bien sûr, en volume, le déficit commercial américano-européen est moins important que celui avec la Chine (150 milliards de dollars contre 375 milliards, calcule LBP AM).

Reste qu'il arrive en deuxième position. 'Avec une vision mercantiliste des échanges extérieurs, l'Europe peut servir de bouc-émissaire de substitution ; surtout que des négociations sont en cours et que Bruxelles est souvent perçu à Washington comme étant la 'main faible' au sein de la relation', ajoute LBP AM.UE et Etats-Unis ont déjà échangé quelques balles en matière protectionniste, ce qui s'était terminé par une sorte de protocole d'accord visant, notamment, à réduire des deux côtés les barrières tarifaires et non tarifaires en matière automobile. Sans changer fondamentalement l'économie des relations commerciales transatlantiques. Désormais, 'il semble (...) que les ambitions américaines soient plus élevées. Le but serait d'obtenir davantage de concessions de l'UE, sans devoir en faire de même', supputent les spécialistes.

Ce qui pourrait passer par l'exigence de l'intégration de l'agriculture dans le pack, en menaçant de surtaxer un morceau de choix très 'qualitatif' : les exportations automobiles des constructeurs européens vers les Etats-Unis. 'Il y a une probabilité élevée que la négociation commerciale entre les Etats-Unis et l'Union européenne se réinvite dans les préoccupations des investisseurs d'ici à quelques semaines ou quelques mois', termine LBP AM. De quoi ajouter à la volatilité boursière du compartiment automobile. EGCopyright (c) 2019 CercleFinance.com. Tous droits réservés.

CercleFinance

OK, tout accepter
Fermer