Heureux dénouement pour les salariés de Photowatt. Le tribunal de commerce de Vienne, dans l’Isère, a retenu lundi l'offre d'EDF qui vise à maintenir l'activité de cette entreprise de Bourgoin-Jallieu, pionnière en matière d'énergie solaire.

Sur les 425 personnes actuellement employées par Photowatt, EDF propose à 345 salariés plus 10 apprentis de poursuivre leur activité dans l'entreprise. Les 70 autres se verront proposer un reclassement au sein du groupe EDF. 

«Cette opération s'inscrit dans le cadre de la stratégie du Groupe d'être un leader dans les énergies renouvelables, dont le photovoltaïque, et de participer ainsi au développement des meilleures technologies»
, indique EDF dans un communiqué.

Photowatt avait été placé en redressement judiciaire après son dépôt de bilan en novembre. Unique fabricant français de cellules photovoltaïques, l’entreprise a subi ces dernières années la montée en puissance des fabricants chinois. En 2011, la baisse des tarifs de rachat de l’électricité solaire en France a aggravé les difficultés de la PME, qui a accusé une perte nette de 80 millions d’euros.

EDF aurait accepté d’injecter 75 millions d’euros dans le cadre de la reprise de la société. «Cette opération permettra au Groupe, via sa filiale EDF Energies Nouvelles Réparties (EDF ENR), de reprendre les actifs de Photowatt, ainsi que 100% de sa filiale PV Alliance2 et d'obtenir une licence d'exclusivité mondiale pour la technologie de l'hétérojonction, actuellement en cours de développement», précise l’électricien dans son communiqué.