115 000 créations avérées seulement, contre 162 000 créations attendues. Le chiffre est somme toute décevant. C'est le plus faible enregistré en six mois. Il conforte ainsi l’idée selon laquelle la croissance américaine connaitrait un fort essoufflement.

La déception est cependant à nuancer. D’une part, des éléments exceptionnels comme un hiver relativement chaud en janvier et février et les vacances de Pâques pourraient avoir intensifié le ralentissement du rythme de création en Avril.

Ensuite, le nombre de créations pour le mois de mars et le mois de février ont été révisés à la hausse à respectivement 154 000 (contre 120 000 initialement) et 259 000 (contre 240 000).

Enfin, le taux de chômage aurait évolué en très légère baisse, à 8,1%, contre 8,2% le mois dernier.

Cette nouvelle donnée statistique est livrée en amont du lancement officiel de la campagne présidentielle de Barack Obama ce week-end en Virginie et dans l’Ohio.