EasyBourse
Le courtier en ligne
de la Banque Postale

DJ30 :

Nasdaq :

Nikkei :

Brent :

CAC40 :

€/$ :

Or :

Enquête approfondie de l'UE sur le rapprochement Universal/EMI

Enquête approfondie de l'UE sur le rapprochement Universal/EMI BRUXELLES (Reuters) - La Commission européenne a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête approfondie sur le projet d'achat, représentant 1,9 milliard de dollar, par Universal Music, filiale de VIVENDI, de la filiale de musique enregistrée d'EMI.

-

L'exécutif européen a précisé qu'elle était préoccupée par la part de marché qu'aurait la nouvelle entité, qui serait près de deux supérieure à celle de son concurrent le plus direct.

"La Commission doit s'assurer que les consommateurs ont accès à une grande variété de musiques dans différents formats analogiques et numériques et à des conditions concurrentielles", a dit le commissaire à la Concurrence Joaquin Almunia.

La CE précise qu'elle donnera sa décision sur l'opération d'ici le 8 août, prolongeant ainsi une période d'examen qui était close ce 23 mars.

Cette décision était prévisible car Universal n'avait présenté aucune concession, lors de la phase d'examen préliminaire, mais envisagerait de le faire lors de la phase suivante, avait dit la semaine dernière à Reuters une personne proche du dossier.

Universal a dit avoir anticipé l'ouverture d'une enquête approfondie par la Commission européenne.

"Nous continuerons de coopérer pleinement avec elle et nous nous attendons à une conclusion favorable du processus", précise la filiale de VIVENDI dans un communiqué.

La Commission a demandé aux concurrents d'Universal et à des associations de consommateurs si le rachat de la division musique enregistrée d'EMI par Universal - et le projet piloté par Sony de reprendre l'activité édition de musique d'EMI pour 2,2 milliards de dollars - n'allaient pas se traduire par des prix plus élevés et par une diminution de la concurrence.

EMI, dont le catalogue comprend des disques des Beatles, de Queen ou encore de Coldplay, est actuellement aux mains de Citigroup.

Foo Yun Chee, Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten

Derniers commentairesAccès aux forums

VIVENDI

a la une

dossier

Doit-on avoir peur de la Chine cette année ? L'avis de cinq experts sur le pays

Doit-on avoir peur de la Chine cette année ? L'avis de cinq experts sur le pays

(Easybourse.com) Face au ralentissement prononcé de la croissance chinoise... suite