Dans cette interview, Pierre-André de Chalendar, qui doit être nommé président-directeur général de Saint-Gobain cet après-midi lors de l'assemblée générale, indique être «raisonnablement optimiste» quant aux perspectives du groupe.

L'actuel directeur général table sur une reprise du marché américain de la construction où le groupe est très présent, et où il devrait profiter de l'appréciation du dollar face à l'euro. En outre, le marché européen, atone au premier trimestre, pourrait «très légèrement» se redresser en fin d'année, selon M. De Chalendar.

Vers 12h00, le titre du groupe s'apprécie de 4,06%, sur un marché en hausse de 2,12%.