Concernant Lafarge, la violente chute du titre de près de 22,86% sur les quatre dernières semaines devrait être stoppée par une zone de support autour de 28 euros, estime le bureau d'analyses technique Day By Day. Pour le moment, l’action est en baisse de 2,09% à 28,99 euros.
La valeur devrait rallier la résistance à 32 euros lors des prochaines séances.

Pour la banque japonaise Nomura, compte tenu de l’environnement macroéconomique morose qui domine sur le front occidental, l’objectif de cours sur le cimentier se situerait aux alentours de 40 euros (contre 45 euros auparavant) à moyen terme.
Effectivement selon Nomura dans l’hypothèse d’une croissance nulle du PIB en Europe continentale et aux Etats-Unis en 2011-2012, le groupe français serait amené à réviser à la baisse ses estimations d'EBITDA et de bénéfice par action de respectivement 3% et 7% sur la période considérée.

Après avoir perdu près de 50% en un mois, la chute d’Alcatel Lucent a été freinée par le support majeur à 2,10 euros avance le bureau Day By Day. Cela aurait provoqué une tendance haussière qui a entrainé le franchissement du seuil de résistance à 2,60 euros. Ce signe de force plaiderait en faveur du prolongement de ce mouvement de reprise vers les 2,85 euros.

Vers 14h, l’action affiche une légère hausse de 1,59% à 2,676 euros.

Goldman Sachs a de son coté confirmé lundi sa recommandation d’achat sur la valeur en réduisant cependant son objectif de cours de 5,3 à 4 euros à moyen terme.