Enfin un investissement français au Qatar ! Lundi, le groupe Vinci a annoncé qu’il avait été choisi pour construire la première ligne du futur métro de Doha, en vue de l’organisation par le pays de la coupe du monde de football, en 2022.

« Le groupement piloté par QDVC, filiale à 51% de Qatari Diar et à 49% de VINCI Construction Grands Projets et comprenant l’entreprise qatarie Al-Darwish Engineering et le coréen GS Engineering and Contracting, a été désigné attributaire du lot sud de la ligne rouge du métro de Doha par Qatar Rail. Le contrat, d’un montant d’environ 1,5 milliard d’euros, couvre la conception-construction d’une ligne bitube longue de 13,8 kilomètres entre l’aéroport de Doha et le quartier Msheireb, cœur historique de la capitale qatarie », précise le groupe dans un communiqué.

Les travaux, d’une durée de 5 ans, mobiliseront jusqu’à 3 000 personnes. L’une des difficultés sera de maîtriser des venues d’eau pendant le creusement des tunnels qui longeront la côte et les eaux du Golfe, ajoute le groupe. La ligne rouge sera la première des 4 futures lignes du métro de Doha, l’un des projets majeurs d’infrastructures qui seront mises en place pour le Mondial. La coentreprise QDVC est par ailleurs déjà à pied d’œuvre à Lusail, au nord de Doha, où elle construit le premier système de transport par rail du Qatar.

Vers 14h20, le titre Vinci recule de 0,3% à la Bourse de Paris, en ligne avec le CAC 40.