Martin Bouygues avait prévenu. En 2014, il allait « déclarer la guerre » à Free dans l’internet fixe. C’est chose faite avec la présentation ce mercredi d’une nouvelle offre « triple play » chez Bouygues Telecom. Pour 19,99 euros par mois, l’opérateur propose l’accès haut débit (ADSL) à internet, les appels illimités vers les fixes en France et à l’étranger et la télévision (165 chaînes).

Le prix se situe 10 euros en-dessous de celui affiché par l’offre équivalente de Free, Bouygues promettant une économie de 150 euros par an par rapport à la moyenne des offres ADSL existantes. « Notre ambition à terme est d’atteindre 20 % de part de marché dans le Fixe soit 5 millions de clients », précise le groupe.

Peu importe qu’il accuse un retard dans le très haut débit (fibre optique). « La fibre a du mal à décoller » et les opérateurs en profitent pour augmenter leurs prix dans l’ADSL, un marché pourtant « mature », selon Martin Bouygues. D’où l’idée de « bousculer » ce marché. D’autres offres seront annoncées avant l’été. Elles s’accompagneront d’innovations technologiques, assure Bouygues Telecom.

Vers 11h30, le titre Bouygues prend 2,4% sur un marché parisien en baisse de 0,3%. Iliad, le propriétaire de Free, cède quant à lui 4,8%.