La firme technologique néerlandaise ASML Holding et le groupe français de construction Vinci vont remplacer Credit Suisse et Deutsche Bank au sein de l'indice Stoxx Europe 50 à compter de lundi prochain 8 août, a annoncé mardi Stoxx Ltd. 

L'éviction des deux banques fait suite à une chute de plus de 45% de leur cours de Bourse depuis le début de l'année alors que Vinci a progressé de 13%, signant la troisième meilleure performance du CAC 40. L'indice Stoxx Europe 50 regroupe les 50 principales capitalisations de 18 pays européens (y compris la Suisse et le Royaume-Uni), et ne doit pas être confondu avec l'Eurostoxx 50 qui concerne la zone euro.

Avec sa présence internationale et ses activités diversifiées (BTP, concessions d'autoroutes et d'aéroports) Vinci fait figure de valeur refuge dans un contexte agité sur les marchés financiers. Malgré la légère baisse de son chiffre d'affaires au premier semestre il "offre toujours une grande visibilité sur sa génération de cash-flow, un bilan solide, une stratégie claire", selon les analystes d'Oddo Securities. Le groupe a augmenté son bénéfice net de 12,4% au premier semestre, à 920 millions d'euros, et s'attend à dépasser les 2 milliards sur l'ensemble de l'année.

Le titre préservait l'unique hausse du CAC 40 mardi vers 11h, non loin de son plus haut historique de 68 euros atteint début mai.