La nouvelle est tombée aujourd'hui, par l'intermédiaire d'un communiqué de presse succinct du groupe Lagardère : "Lagardère et Vivendi n'ayant pas trouvé d'accord sur la cession de la participation de Lagardère dans Canal+ France, c'est donc conformément au pacte d'actionnaires conclu le 4 janvier 2007 que Lagardère a décidé d'initier le processus d'introduction en Bourse de Canal+ France".

En avril dernier, Lagardère avait fait part de son souhait de vendre 20% de sa participation dans Canal + au groupe Vivendi. Cette participation était alors valorisée entre 1,2 milliard et 1,5 milliard d'euros, selon des sources de l'AFP.
Un tel accord aurait permis à la maison mère de Canal + de reprendre le contrôle total de la chaîne de télévision française à péage. Vivendi avait déjà en effet acquis 9,9% du capital de TF1 dans Canal + France, le 23 novembre 2009, pour 744 millions d?euros. Auquel s'est ajouté un rachat, en février dernier, de 5,1% du capital de la chaîne à M6, pour 384,2 millions d'euros.

Ces différentes acquisitions ont permis à Vivendi de détenir 80% de Canal +.

Le numéro un mondial du divertissement avait en outre spécifié son intérêt pour l'achat des parts de Lagardère mais «pas à n'importe quel prix». Faute d'entente sur ce prix, Lagardère a donc décidé d'introduire en Bourse ses participations, conformément au pacte d'actionnaires de 2007. Ce pacte stipule que le groupe pouvait soit vendre ses parts à Vivendi, soit céder ses actions sur le marché.

Vers 10h50, les titres Lagardère et Vivendi gagnaient respectivement 0,39% et 1,20%, dans un marché parisien en hausse de 0,24%.