Le Mobile World Congress de Barcelone est une excellente occasion de relayer l'envol du titre Alcatel Lucent la semaine dernière (+30%). Dès le premier jour de ce grand-messe international de l'industrie des télécoms, le groupe franco-américain a annoncé deux gros contrats à l'export. L'opérateur Saoudien Zain l'a ainsi choisi pour installer le premier réseau de petites cellules d'Arabie saoudite. Autre contrat, Alcatel-Lucent sera chargé de déployer à Telecom New Zealand un réseau 9900 Wireless Network Guardian (WNG) dans son réseau 3G.

En hausse depuis le début de la matinée, le titre accélère ses gains au fil des annonces de contrats et se propulse autour de 5% de gains. L'équipementier télécom franco-américain n'en finit pas d'être la vedette du CAC 40. Depuis le 1er janvier, le cours de l'action a pris 61%.

Après une longue traversée du desert de plusieurs années, le groupe a renoué avec les bénéfices. Il est loin le temps où le marché ne voyait en Alcatel-Lucent d'un "penny stock". Le groupe semble être reparti de l'avant après avoir fait le ménage dans ses activités, réorganisé son management et redéfini son offre commerciale. Les opérateurs relancent leurs investissements soit sur des réseaux de 4è génération, soit pour renouveler et moderniser leurs réseaux actuels. La progression du titre pourrait toutefois butter contre des prises de bénéfices. Ce sera alors, une nouvelle opportunité d'achat.

Lire l'interview du directeur des relations investisseurs d'Alcatel-Lucent, Frank Maccary: Les choix stratégiques pris il y a deux ans sont aujourd'hui validés par les clients