La semaine dernière, les autorités britanniques ont accepté les concessions du groupe de médias News Corp en matière de concurrence concernant son rachat de la totalité du capital du bouquet de télévision payante britannique BSkyB. News Corp détient déjà près de 40% de BSkyB.

News Corp a ainsi accepté de se séparer de la chaîne d'information Sky News, mais en ayant la garantie que celle-ci puisse figurer pendant encore 10 ans sur la plate-forme Sky TV et la possibilité de pouvoir utiliser la marque Sky pendant sept ans.

Le groupe de médias dirigé par Rupert Murdoch pourrait payer 11 milliards de livres, soit 12,8 milliards d'euros, pour racheter BSkyB, aurait estimé l'un des cinq plus importants investisseurs du groupe britannique, d'après le Sunday Times. Fidelity Investments, qui possède 3% dans BSkyB, aurait indiqué dans une lettre à un administrateur indépendant du groupe, que l'offre devrait atteindre 950 pence par action, avec une prime supplémentaire pour un rachat total, selon le journal.

L'année dernière, News Corp avait fait une offre initiale de 700 pence par action, mais les administrateurs indépendants de BSkyB ont fait savoir qu'ils exigeraient une offre supérieure à 800 pence, et pourraient même demander une offre de plus de 900 pence, selon certains analystes.

Vendredi dernier, le titre News Corp a terminé en baisse de 0,28%, à 17,59 dollars, à la clôture de la bourse de New York. La valeur BSkyB a fini vendredi en progression de 0,24%, à 825 pence, à la bourse de Londres, au lendemain d'un bond de 3%.