Au titre de son exercice 2010, le groupe de médias NRJ Group a publié un chiffre d'affaires consolidé (hors échanges dissimilaires) en progression de 4,1%, à 343,6 millions d'euros. Le résultat opérationnel courant hors échanges est ressorti à 46,7 millions d'euros, soit une hausse de 63,9%, tandis que le résultat net part du groupe en 2010 a été multiplié par quatre, à 32,3 millions d'euros, montant supérieur aux attentes des analystes.

Le groupe français souhaite poursuivre le développement de son pôle télévision (NRJ 12, NRJ Hits et NRJ Paris) pour atteindre l'équilibre opérationnel pour l'ensemble de ce pôle en 2011. En 2010, le chiffre d'affaires de cette branche a fait un bond pour passer de 43,9 à 62,5 millions d'euros. 'Désormais, le chiffre d'affaires de nos activités télévision représente 60% de celui de la radio nationale', a fait noter Jean-Paul Baudecroux, président du groupe. NRJ Group souhaiterait obtenir en 2011 'une seconde fréquence de télévision pour faire face à TF1 et M6 qui, à terme, pourraient en détenir respectivement sept et cinq'.

Pour ce qui est du pôle radio (NRJ, Nostalgie, Chérie FM, Rire et Chansons et MFM), 'NRJ est redevenue deuxième radio de France et première radio sur les moins de 64 ans', a souligné Jean-Paul Baudecroux. Le chiffre d'affaires annuel de la branche médias musicaux a progressé à 206 millions d'euros, contre 197,9 millions en 2009.

En matière de perspectives, sur les deux premiers mois de 2011, NRJ Group a connu une augmentation de ses recettes publicitaires en France, en radio comme en télévision. Toutefois, le groupe de médias a prévenu qu'à ce stade la visibilité sur l'ensemble de l'année restait limitée.