Dans un communiqué publié ce mardi, le groupe publicitaire Publicis a annoncé qu'il a fait l'acquisition d'une participation majoritaire dans 'l'une des principales agences de communication santé en Inde', Watermelon Healthcare Communications Private Limited (Watermelon). Les conditions financières de cette opération n'ont pas été dévoilées.

Watermelon propose des services comme la création, la planification stratégique, la communication numérique, la communication de marque, la formation, la recherche médicale, les relations publiques et la communication aux professionnels de la santé et aux consommateurs. Fondée en 2003, l'agence indienne représente près de 40 collaborateurs. Elle va intégrer le réseau Publicis Healthcare Communications Group (PHCG) et s'appeler Publicis Life Brands Watermelon.

Le groupe indien compte parmi ses clients des groupes pharmaceutiques comme AstraZeneca, GlaxoSmithKline, Johnson & Johnson, Merck Specialties, ou Novartis. 'Les compétences de l'agence nous permettront de développer notre offre de services dans le domaine de la communication santé dans les nouveaux médias, et les meilleures pratiques de cet important marché et en expansion rapide. PHCG a pour objectif de continuer à renforcer sa présence dans toute la région', a indiqué Ash Kuchel, président de PHCG pour la région Asie-Pacifique.

Publicis développe en partie sa stratégie autour des agences de communication spécialisées dans le domaine de la santé. En 2009, le segment de la santé représentait 14% des revenus de Publicis, soit le second après celui de la grande consommation. C'est un secteur traditionnellement défensif, mais il représente un important marché en particulier aux Etats-Unis, avec la publicité visant les consommateurs de médicaments mais aussi la communication à destination des professionnels de santé. En 2010, Publicis a fait l'acquisition des agences spécialisées en santé In-Sync, Resolute Communications, Digital District et Health Care Consulting.

Ce mardi peu après l'ouverture, le titre Publicis perdait 0,42%, à 38,01 euros, dans un marché parisien presque stable.