Ce lundi vers 14h45, la valeur Alcatel-Lucent chutait de près de 9%, à 1,99 euro, soit la plus importante baisse du CAC 40 qui abandonnait 2,32%, à 2 912 points. Le titre est descendu jusqu’à 1,98 euro plus tôt dans la journée. Depuis le début de l’année, il a cédé plus de 7%.

Le broker Nomura a révisé à la baisse son objectif de cours sur le titre de l’équipementier en télécommunications, le faisant passer de 3,20 à 2,50 euros. Sa recommandation est restée à neutre sur la valeur, mais il a abaissé de près de 5% ses prévisions de chiffre d'affaires 2012 pour Alcatel-Lucent.

Nomura a également revu à la baisse ses prévisions de dépenses d'investissement des opérateurs télécoms. La banque a une perspective négative sur le secteur des équipementiers télécoms.

'Avec des risques qui apparaissent plus élevés dans le segment de la téléphonie sans fil [que fixe], nous continuons à préférer Ericsson parmi les équipementiers', indique Nomura, dont la recommandation est à l'achat sur le groupe suédois.

Par ailleurs, Alcatel-Lucent a conclu un accord avec l’opérateur russe de téléphonie fixe à longue distance Rostelecom. Les deux entreprises veulent établir une connexion ultra haut débit de 100 gigabits parcourant 3 500 kilomètres.