Les rebondissements n'en finissent plus autour de l'avenir de la télévision numérique terrestre (TNT). Après le rejet par la Commission européenne du principe des canaux compensatoires pour TF1, M6 et Canal+, le gouvernement envisagerait de lancer d'ici à la fin de l'année un appel d'offres pour six nouvelles chaînes sur la TNT.

Selon Le Figaro, une réunion interministérielle devrait se tenir cette semaine pour statuer sur les évolutions à apporter au paysage de la TNT. Cet appel d'offres serait ouvert à tous les opérateurs parmi lesquels les projets de chaînes ne manquent pas. TF1 pourrait se lancer avec TV Breizh, puisque LCI aurait trouvé un accord pour rester payant, M6 avec M6 Famille, Canal+ avec Canal 20, NRJ Group avec Chérie HD ou Nostalgie et NextRadioTV avec RMC Sport. De nouveaux entrants pourraient même profiter de l'occasion comme le groupe Amaury avec L'Équipe TV.

Nouvelle norme de diffusion pour plus tard ?

S'agissant des chaînes bonus promises aux acteurs historiques de l'audiovisuel français, le gouvernement dispose de deux mois à compter de l'avis négatif rendu par Bruxelles pour prendre une décision. Les autorités françaises pourraient annuler cette attribution par la loi, ou la suspendre afin d'éviter des sanctions de la part de Bruxelles. Le gel du paysage audiovisuel ne serait cependant plus une option privilégiée pour les années à venir.

Dans son rapport sur la TNT, Michel Boyon, président du CSA (Conseil supérieur de l'audiovisuel), a préconisé de lancer les nouvelles chaînes via une nouvelle norme de diffusion, le DVB-T2. Ce changement pourrait peser sur la visibilité de ces nouvelles chaînes durant un moment, étant donné que les Français devraient s'équiper d'un nouveau décodeur. Toutefois, le gouvernement privilégierait le lancement des nouvelles chaînes via la norme actuelle (DVB-T1).

Dans le cadre de cet appel d'offres, les autorités devraient également veiller au respect d'un certain équilibre entre les acteurs historiques et les nouveaux entrants. Récemment, Canal+ a surpris le secteur en annonçant son projet de rachat des deux chaînes du groupe Bolloré, Direct 8 et Direct Star. Ses concurrents voient d'un mauvais œil cette arrivée du groupe de télévision payante sur le marché du gratuit. L'appel d'offres pourrait peut-être apaiser les tensions pour un moment.

Ce lundi vers 10h30, le titre TF1 était proche de l'équilibre (-0,06%), à 9,68 euros, tout comme M6 (+0,04%), à 12,37 euros, tandis que Canal+ prenait 0,54%, à 4,46 euros, NextRadioTV grimpait de 3,72%, à 11,15 euros, Bolloré progressait de 0,46%, à 164,75 euros, dans un marché parisien en hausse de 0,19%, à 3 101 points. En revanche, NRJ Group cédait près de 1%, à 7,13 euros.