D’après des sources proches du dossier citées par le Financial Times, l’équipementier télécoms Alcatel-Lucent aurait l’intention de céder Genesys, sa filiale spécialisée dans les logiciels pour les centres d'appels et la vidéoconférence.

Ce jeudi vers 11h50, le titre Alcatel-Lucent bondissait de près de 7%, à 2,21 euros, soit la plus importante progression du CAC 40 qui abandonnait 1,28%, à 3 188 points. A l’ouverture, la valeur avait grimpé de plus de 10%, jusqu’à 2,30 euros. Depuis le début de l’année, le titre est en hausse de 1,47%.

L’équipementier télécoms devrait vendre sa filiale, qu’il avait acquise en 2000, pour un montant de 1,5 milliard de dollars, soit environ un milliard d'euros, au fonds d'investissement Permira, selon le journal. D'après des analystes, ce prix constituerait une bonne affaire pour Alcatel-Lucent. L’accord pourrait être officialisé la semaine prochaine.

Le mois dernier, le Wall Street Journal avait évoqué des discussions exclusives entre Permira et Alcatel-Lucent au sujet de la division Entreprises de ce dernier, en précisant que le fonds avait mis fin à ces négociations tout en restant intéressé par Genesys.