Après s'être taillé une part de choix sur le marché français des fournisseurs d'accès internet, Free se lance à la conquête de la téléphonie mobile avec une offre de forfait à 19,99 euros. Ce mardi matin, Xavier Niel, dirigeant du groupe, a présenté ce nouveau forfait, au siège du groupe à Paris.

Vers 10h35, le titre Iliad gagnait 0,46%, à 95,44 euros, tandis que France Télécom perdait 0,77%, à 11,60 euros, Bouygues lâchait 2,29%, à 23,06 euros, et Vivendi (SFR) -1,10%, à 16,14 euros, dans un marché parisien en hausse de près de 2%, à 3 189 points.

Toutes les offres de Free Mobile seront sans engagement, car 'on part du principe que nos offres seront toujours les meilleures, donc on n'est pas inquiets', explique le patron de Free. Le forfait à 19,99 euros par mois proposera aussi en illimité les appels, les SMS, les MMS, mais aussi l'accès à internet dont la limite est à 3Go de données. Pour ceux qui étaient déjà clients de Free, ce forfait sera proposé à 15,99 euros.

D'autre part, Free Mobile a l'intention de proposer un forfait 'social' à 2 euros par mois pour 60 minutes de communication vocale et 60 SMS. Et pour ceux qui étaient déjà clients de Free, ce forfait sera à 0 euro.

Néanmoins, ces offres de lancement sont réservées aux trois premiers millions d'abonnés, a averti Free. Ces nouveaux forfaits pourraient conduire à une concurrence accrue au niveau des tarifs pratiqués parmi les opérateurs de téléphonie mobile en France.