Rien n’est officiel, mais les rumeurs d’un plan de départs chez SFR se font de plus en plus insistantes. D’après le magazine Stratégies, la filiale de téléphonie du groupe Vivendi, qui subit de plein fouet l’arrivée de Free Mobile, prévoirait entre 700 et 800 suppressions de postes dans le cadre d’un plan de départs volontaires (PDV). Ce plan pourrait être annoncé dans les prochains jours, précise le journal.

La direction de SFR avait pourtant démenti il y a un mois l’existence d’un tel plan après que les syndicats avaient déclaré s’attendre à 500 suppressions de postes cette année ou l’année prochaine. Une série de mesures d'urgence visant à réduire ses coûts cependant a été mise en oeuvre dans l'attente de la mise au point d'un plan de réorganisation plus vaste de l'entreprise, selon un document obtenu fin mars par Reuters.

En réalité, SFR pourrait supprimer jusqu’à 10% de ses effectifs, soit environ 1000 personnes, affirme ce lundi le site d’informations PC INpact. D’après ses sources, l’annonce d’un plan de départs volontaires n’interviendrait pas avant la rentrée pour une application en 2013.

Le titre Vivendi a terminé lundi en baisse de 2% sur un marché en repli de 0,7%.