Canal+ a décidément une rentrée bien chargée. Suite au rachat de Direct8 par Vivendi, la chaîne cryptée va se dédoubler sur la TNT, où elle affiche de fortes ambitions. « Canal » a en effet débauché des journalistes et animateurs stars comme Laurence Ferrari, Audrey Pulvar ou encore Guy Lagache pour animer cette nouvelle chaîne, qui devrait être rebaptisée « D8 ».

Un tel chantier a de quoi largement occuper les dirigeants de la première chaîne payante de France. Mais ses actionnaires, eux, planchent sur un autre dossier : celui de l’introduction en bourse d’une partie de Canal+ France. Mis en sommeil depuis un an et demie en raison des conditions de marché, le projet pourrait être réactivé. Lagardère est en train de reprendre ses discussions avec la direction de Canal+ (groupe Vivendi ) en vue d'une reprise du processus d'introduction en Bourse de Canal+ France, a fait savoir Dominique D'Hinnin, co-gérant et directeur financier de Lagardère, la semaine dernière à l’occasion de la publication des résultats semestriels du groupe de médias.

«Nous essaierons encore et encore. C'est l'une de nos principales priorités», a dit de son côté Arnaud Lagardère, tout en précisant que les conditions de marché n'étaient pas encore idéales pour une telle opération. Lagardère souhaite céder ses 20% tandis que Vivendi conserverait ses 80% du groupe de télévision payante. Aucun calendrier n’a été fixé.

D’après un communiqué publié dimanche, le chiffre d'affaires consolidé de Canal+ s’est élevé au premier semestre à 950 millions d’euros contre 926 millions à fin juin 2011 sous l'effet conjugué de la hausse du chiffre d'affaires Abonnements (25 millions) et de la hausse du chiffre d'affaires Publicité (4 millions). La chaîne a dégagé un résultat d’exploitation de 31 millions d’euros (+3,8%) pour un bénéfice net de 21 millions (-10,6%).