Après avoir pesté contre l’arrivée de nouvelles chaînes sur la TNT et l’émiettement annoncé des ressources publicitaires, TF1 repasse à l’offensive. Le groupe de télévision français est en bonne voie pour conclure une alliance stratégique avec l’américain Discovery Communications, premier éditeur mondial de documentaires, reportages et magazines.

Les discussions se poursuivent et devraient déboucher sur un accord « dans les prochaines semaines », indique TF1 dans un communiqué. Discovery pourrait injecter 184 millions d’euros dans le groupe français au travers de prises de participations dans Eurosport (170 millions d’euros) et dans le bouquet de chaînes thématiques TV Breizh, Histoire, Ushuaïa TV et Stylía (14 millions). TF1 espère compléter son catalogue en puisant dans celui de Discovery (Discovery Channel, TLC, Animal Planet, Discovery Science…) et constituer ainsi « une offre de chaînes thématiques (payantes, ndlr) de référence ».

S’agissant d’Eurosport, « un rapprochement entre Eurosport, seule chaîne de sport pan-européenne et Discovery Communications, dont les chaînes sont distribuées auprès de 1,8 milliard d'abonnés dans 217 pays, permettrait de créer, notamment au niveau européen, des synergies et des complémentarités en matière de contenus (sport, divertissement, documentaire...), ainsi que des opportunités de développement (expansion géographique, lancement de nouveaux produits, déploiement des activités digitales...) », souligne TF1.

TF1 pourrait céder Eurosport à Discovery

Eurosport intéresse visiblement Discovery, puisque le groupe américain prévoit de prendre une participation de 20% dans la société (170 millions d’euros) et pourrait monter à 51%, voire racheter l’ensemble de l’entreprise dans quelques années. L’accord prévoit en effet une option d’achat ainsi qu’une option de vente qui permettrait à TF1 de décider du sort de sa participation.
« Ces annonces constituent une très bonne nouvelle car Eurosport est valorisé très généreusement, à 850 millions d'euros alors que nous ne valorisions le groupe que 470 millions », commente Gilbert Dupont. « Même si la perte du contrôle d'Eurosport dans deux ans constitue une surprise, elle nous semble logique car Discovery, de par sa taille et sa dimension internationale, est mieux à même de piloter le développement d'Eurosport — dont TF1 a la possibilité de profiter en conservant ses 49% », ajoute le bureau d'études.

TF1 et Discovery envisagent également de s'associer dans la "production de programmes de dimension internationale", à travers TF1 Production.

Vers 14h00, le titre TF1 gagne 4,4% et se place en tête du SBF 120, le marché étant quasi stable.