Voilà qui risque de ne pas plaire à Microsoft. Le géant de l'internet Google a annoncé jeudi une forte croissance de ses résultats au premier trimestre, qui a vu son bénéfice augmenter de 16% à 3,35 milliards de dollars et son chiffre d'affaires grimper de 31%.

Les revenus sur internet du numéro un mondial de la publicité en ligne ont progressé de 22% à 10 milliards de dollars et dépassent les attentes des analystes. Google contrôle plus de 90% du marché de la publicité dans la recherche sur internet, sur lequel Microsoft tente de se frayer une place avec son moteur de recherche Bing. La bataille fait rage également sur le mobile où le système Android de Google s’est imposé ces dernières années face aux systèmes concurrents d’Apple (iOS) et de Microsoft (Windows 8).

La semaine dernière, Microsoft a porté plainte contre Google devant la Commission européenne, avec 17 autres entreprises dont le fabricant de téléphones Nokia et les sites de voyages Expedia et TripAdvisor. « Google utilise son système d'exploitation pour mobiles Android comme un +cheval de Troie+ pour tromper ses partenaires, monopoliser le marché des mobiles et contrôler les données des consommateurs », accuse le collectif de plaignants. « Nous demandons à la Commission d'agir rapidement et de manière décisive pour protéger la concurrence et l'innovation dans ce marché crucial ».

Microsoft sait de quoi il parle, puisqu’il a lui-même écopé d’une amende de la Commission européenne, en mars, pour non respect de l’obligation de proposer aux internautes un choix de navigateurs internet. Malgré cette amende le groupe a dégagé au premier trimestre un bénéfice de plus de 6 milliards de dollars, près de deux fois supérieur à celui de Google. Les ventes de logiciels professionnels et de consoles de jeu Xbox ont permis une hausse de 18% de son chiffre d’affaires à plus de 20 milliards de dollars. La firme de Redmond n’a pas dit son dernier mot.