Après avoir annoncé le mois dernier la suppression de 10 000 postes à travers le monde, Alcatel-Lucent fait appel aux marchés. Le groupe a annoncé une augmentation de capital de 955 millions d’euros destinée à renforcer ses fonds propres, après plusieurs trimestres consécutifs de pertes. Outre cette émission d’actions nouvelles, l'équipementier télécom va lancer une émission obligataire d'un montant de 750 millions de dollars US auquel s’ajoutera un prêt bancaire de 500 millions d’euros.

Au total, le groupe devrait donc sécuriser quelque 2 milliards de d’euros pour financer ses activités et achever sa transformation en un équipementier spécialisé dans les réseaux haut débit fixe et mobile, le cloud et les réseaux IP.

« Le produit de ces opérations financières sera utilisé par la Société pour continuer à allonger la maturité de la dette et pour réduire son endettement comme cela a été présenté dans le cadre du Plan Shift ainsi que pour lui donner plus de flexibilité financière », précise Alcatel dans un communiqué.

Moment opportun

Le plan Shift, dévoilé fin juin, vise une réduction de la dette et des coûts fixes pour un total de 3 milliards d’euros d’ici 2015. A court terme, il entraîne des coûts supplémentaires. C’est la raison pour laquelle le groupe fait appel aux marchés. Le calendrier parait propice dans la mesure où le cours de l’action a été multiplié par trois depuis le début de l’année.

Dans le cadre de l’augmentation de capital, chaque actionnaire d’Alcatel-Lucent recevra un droit préférentiel de souscription (DPS) par action détenue à l'issue de la séance de bourse du 18 novembre 2013. La souscription des actions nouvelles sera réalisée au prix de 2,10 euros par action (0,05 euro de nominal et 2,05 euros de prime d'émission) à raison de 8 actions nouvelles pour 41 actions existantes. Ce prix fait apparaître une décote faciale de 29,3% par rapport au cours de clôture de l'action Alcatel-Lucent du 1er novembre 2013, de 21,6% par rapport à la moyenne pondérée du dernier mois et de 25,7% par rapport au cours théorique ex-droit sur la base du cours de clôture Euronext Paris, précise le groupe. Les actions nouvelles seront admises aux négociations sur Euronext Paris à compter du 9 décembre 2013. Entre-temps, les DPS seront cotés et négociables sur le marché réglementé de Euronext Paris.

Compte tenu de cette offre de nouvelles actions, il n’est pas étonnant que le titre baisse lundi. Vers 11h30, il abandonne 6,8% après avoir pris 17% la semaine dernière (voir notre article: Alcatel-Lucent rebondit après ses résultats du troisième trimestre).