13,5 millions de téléspectateurs et une qualification de l’équipe de France pour la Coupe du monde au Brésil : TF1 ne pouvait pas rêver meilleure soirée. La chaîne du groupe Bouygues, détentrice des droits de diffusion du Mondial 2014, devrait profiter de l’engouement suscité par la compétition même si elle a dû débourser pour cela 130 millions d’euros.

Dans une interview accordée lundi au Figaro, le PDG de TF1 Nonce Paolini avait déclaré : «c’est sans doute la plus belle Coupe du monde de la télévision car elle se déroule au Brésil» et que «si on regarde les audiences, même lorsque l’équipe de France n’arrive pas en finale, les chiffres d’audiences sont très impressionnants». D’après un analyste cité par l’AFP, une non-participation des Bleus à la compétition aurait eu un impact de 6 millions d’euros sur le chiffre d’affaires. Gérable. Mais avec l’équipe de France, c’est encore mieux. Mardi, les 30 secondes de publicité autour du match atteignaient 140.000 euros, révèlent Les Echos.

Le titre a logiquement ouvert en hausse ce mercredi, signant la meilleure performance du SBF 120 vers 11h (+ 5,2%). Depuis le début de l’année, l’action a repris 58% grâce au redressement des comptes.

Par ailleurs, le groupe a annoncé ce matin l’ouverture de discussions avec son homologue américain Discovery en vue d’un rachat d’Eurosport par ce dernier. TF1 avait cédé fin 2012 20% du capital d'Eurosport pour 170 millions d'euros en numéraire, avec la possibilité pour Discovery de monter à 51% dans deux ans (option d'achat) voire 100% si le Français exerce son option de vente. TF1 précise dans son communiqué qu'il maintiendra sa participation à 80% dans Eurosport France au moins jusqu'au 31 décembre 2014.