Vivendi serait prêt changer de plan pour SFR dont il a pourtant programmé l’introduction en bourse le 1er juillet prochain. D’après le journal Les Echos, le conseil de surveillance du groupe a donné son feu vert vendredi au rachat de l’opérateur par Numericable.  Il ne s’agit pour l’heure que d’un « accord de principe » censé permettre au PDG de SFR, Jean-Yves Charlier, de négocier les conditions de rachat, à commencer par le prix, fixé par Vivendi à 15 milliards d’euros.

« Si les deux parties tombent d’accord, Altice (la maison-mère de Numericable, ndlr) devrait détenir plus de 50 % du nouvel ensemble SFR-Numericable, et Vivendi 32 %. Mais l’accord n’est pas encore signé », indiquent Les Echos.

Ce matin, un porte-parole de Vivendi a démenti tout « protocole d’accord » avec Numericable concernant une cession de SFR et a refusé de commenter les informations des Echos. D’après le journal, l’opération nécessiterait que SFR-Numericable s’endette à hauteur de huit milliards d’euros pour des synergies estimées à environ six milliards. Elle pourrait déclencher d’autres rapprochements dans le secteur, notamment entre Bouygues Telecom et Free.

Vers 10h55, le titre Numericable grimpe de 3,9% tandis que Vivendi reste stable sur un marché en hausse de 0,2%.