Orange n’a pas renoncé à trouver un partenaire américain pour développer sa plateforme de partage de vidéos DailyMotion. Interrogé à ce sujet par BFM Business, Stéphane Richard a déclaré : « On discute avec Microsoft, ce qui ne veut pas dire qu'on arrivera à un accord, mais j'ai bon espoir que ce sera le cas. Je pense que cela fait beaucoup de sens pour nous, comme pour Microsoft d'ailleurs, d'aboutir à un accord qui sera avant tout industriel ».

Orange avait tenté de vendre DailyMotion il y a un an à Yahoo ! mais s’était heurté au refus du gouvernement français de voir cette pépite tricolore passer aux mains d'un groupe étranger. Stéphane Richard a retenu la leçon. Même s’il discute avec Microsoft, Orange entend « garder la majorité de Dailymotion, jusqu'à nouvel ordre, car nous voulons rester maîtres d'une des plus belles réussites de l'internet français », a-t-il pris soin de préciser.

Reste que DailyMotion serait une cible de choix pour Microsoft qui pourrait vouloir en faire un concurrent de Youtube, propriété de Google. Pour l’heure, les deux plateformes ne boxent pas dans la même catégorie. Youtube affiche un milliard de visiteurs uniques par mois contre 120 millions pour DailyMotion. La plateforme tricolore est cependant déjà bien implantée à l’international, en Europe mais aussi au Canada, au Brésil ou encore en Turquie où elle propose un service de vidéo à la demande. Elle a également noué en 2012 un partenariat avec Facebook.

Le titre Orange a terminé en hausse de 0,2% mardi contre un repli de 0,1% pour le CAC 40.