L’action Alcatel-Lucent grapille encore 0,3% jeudi au lendemain d’un bond de 3,1%, soutenue par les commentaires des analystes sur les perspectives positives du groupe.

« Le cours d'Alcatel est en train de sortir de sa zone de consolidation. L'annonce de la signature d'un très gros contrat avec China Mobile (27 mars) et la signature de la vente de LGS Innovations sont deux catalyseurs favorables pour le cours d'Alcatel », a commenté Franklin Pichard, directeur de Barclays Bourse. De son côté, Natixis a relevé sa recommandation de "neutre" à "acheter" sur le titre, le broker invitant les investisseurs à se repositionner sur la valeur après sa récente baisse. « Les signaux des derniers mois sont prometteurs sur le marché des réseaux et nous confortent dans notre scénario de redressement progressif des marges », indique Natixis dans une note.

Jeudi dernier, Alcatel-Lucent avait annoncé la signature d’un contrat de 750 millions d’euros avec China Mobile, le plus grand opérateur téléphonique mondial en nombre d’abonnés. Le français participera au déploiement du réseau 4G de l’opérateur aux côtés d’Ericsson, Nokia Siemens et des équipementiers chinois Huawei et ZTE. Ce contrat apporte un peu de baume au cœur des équipementiers européens qui subissent la concurrence des chinois sur le Vieux-Continent.
Il confirme également la capacité d’Alcatel-Lucent à se repositionner sur les segments de marché les plus porteurs que sont les réseaux IP (internet) et l'accès très haut débit.

Le groupe, qui a publié une perte de 1,3 milliard d’euros l’année dernière contre 2 milliards en 2012, a annoncé la suppression de 10 000 emplois dans le monde, dont 700 en France, d’ici à la fin 2014. Ce plan social – le cinquième en six ans pour le groupe- suscite l’exaspération des salariés qui ont bloqué mardi le site d’Orvault près de Nantes, dont la fermeture est programmée.