Après l’ADSL, Bouygues Telecom casse les prix de la fibre optique. L’opérateur en difficulté a dévoilé jeudi une offre internet-téléphone-télévision en très haut débit à 25,99 euros par mois, alors que les offres des autres opérateurs tournent autour de 38 euros.

«Nous voulons libérer le marché de la fibre», explique Olivier Roussat le PDG de Bouygues Telecom «Aujourd'hui, 13 % des foyers sont théoriquement équipables, seuls 2,5 % ont franchi le pas, parce que les tarifs sont trop élevés. Nous allons changer prix de référence de cette technologie».

Cette nouvelle offre est cependant limitée au réseau FTTH (fiber to the home) de l’opérateur, soit environ un million de foyers principalement à Paris, Lyon et Marseille. Le groupe compte arriver à 1,4 million de prises fibre installées fin 2014, et vise jusqu’à 3 millions à moyen terme en élargissant sa couverture aux zones moyennement denses.

En cassant ses prix Bouygues Telecom espère gagner des parts de marché dans le fixe où il est encore très petit (2,1 millions de clients au total). En cela, il adopte la même stratégie que Free dans le mobile après avoir annoncé début juin « un projet de transformation profonde » de ses structures et de son positionnement, qui va entraîner une réduction d'effectifs drastique de 1.516 personnes sur les 9.000 collaborateurs que compte actuellement l'entreprise.