Orange maintient telle quelle son offre sur l'opérateur de télécommunications espagnol Jazztel, pour lequel il est prêt à débourser 3,4 milliards d'euros, a annoncé son PDG au quotidien El Pais. « Je veux être très clair. Il n'y aura pas de hausse du prix. L'offre que nous avons faite est très attractive pour les actionnaires. Elle suppose une prime de 67% par rapport à la cotisation de Jazztel fin 2013 », a déclaré Stéphane Richard dans un entretien au journal. « Je suis confiant sur le fait que les actionnaires considéreront cette offre comme une très belle opportunité », a-t-il ajouté.

L'opérateur français Orange a annoncé le 15 septembre qu'il lançait une offre publique d'achat (OPA) amicale sur 100% de Jazztel, pour un total de 3,4 milliards d'euros, soit 13 euros par action.

L'actionnaire de référence de Jazztel, Leopoldo Fernandez Pujals, s'est engagé à apporter ses 14,5% du capital. Mais le fonds londonien Alken Asset Management LLC, deuxième actionnaire de l'opérateur espagnol avec un peu plus de 5%, réclamer 20 euros par action, sans quoi il n'apportera pas ses parts à l'offre, selon des sources proches du dossier.

Jazztel est le cinquième opérateur de téléphonie mobile en Espagne, loin derrière Movistar (Telefonica) et Vodafone. La compagnie est en revanche bien située sur le marché "triple-play" (offre de téléphonie fixe, mobile et internet). « La combinaison d'Orange et Jazztel permettrait de créer un opérateur avec des convergences et une grande force », encore déclaré M. Richard à El Pais en ajoutant qu'ensemble, les deux compagnies arriveraient à la deuxième place par le nombre de clients et pourraient à l'avenir grâce à leur potentiel devenir numéro deux également en termes de revenus et de rentabilité.

Vers 11h20, le titre Orange gagne 0,4% tandis que Jazztel cède 0,1%.