Le dossier Bouygues Telecom enflamme à nouveau la bourse lundi. Une dépêche de l’agence Bloomberg parue vendredi évoque des « discussions informelles » entre le quatrième opérateur français et le groupe Numericable-SFR.

Altice serait convaincu qu’un rapprochement est possible malgré l’opposition affichée par Martin Bouygues, et ce, avant les prochaines enchères pour l’attribution de nouvelles fréquences qui doivent avoir lieu cet été. Pour l’heure la maison-mère de Numericable-SFR ne fait qu’ « étudier les obstacles financiers et réglementaires » à un rachat de Bouygues Telecom, selon Bloomberg.

Une telle opération, estimée par les analystes autour de huit milliards d'euros, serait la troisième d'envergure en quelques mois d'Altice, après les acquisitions de SFR et de Portugal Telecom. De son côté Patrick Drahi, le patron d’Altice, est en train de constituer un groupe de presse de taille significative en France. Après avoir pris 50% du journal Libération en juillet dernier, il finalise le rachat des magazines du groupe Roularta soit une vingtaine de titres dont L’Express, l’Expansion et L’Etudiant.

Vers 11h le titre Bouygues bondit de 3,1% sur un marché parisien quasiment stable. Iliad (Free) profite également des rumeurs de consolidation du marché télécom (+4,5%) tandis que Numericable avance de 0,9%.