Déjà chahuté la semaine dernière par l'avertissement du numéro un mondial de la publicité WPP, le secteur des médias subit une nouvelle glissade mardi après les annonces de l'allemand ProSiebenSat1.

Ce dernier a dit s'attendre à une baisse d'environ 5% du chiffre d'affaires de sa division de télévision gratuite, sa principale activité, au troisième trimestre par rapport à la même période de l'exercice précédent. Il tablait jusque-là sur une hausse. La faute à un marché publicitaire amorphe et à la forte concurrence des géants d'internet.

Le groupe a lancé en conséquence une revue stratégique qui pourrait aboutir à la combinaison de son activité de télévision gratuite et de ses activités digitales. Il indique par ailleurs être à la recherche de partenaires pour investir dans sa division de production de contenu.

Vers 11H, le titre ProSiebenSat1 chute de 10,7% à Francfort. Goldman Sachs a abaissé dans la foulée sa recommandation sur le titre, à "neutre" contre "acheter", et prédit dans une note que l'action resterait sous pression jusqu'à ce que le marché de la télévision en Allemagne montre des signes d'amélioration.

Dans son sillage RTL Group lâche 8%, tandis que TF1 et M6 abandonnent respectivement 6,5% et 5,7%.