Espace Communication - News, articles, interviews et dossiers

Télévision : bouleversement imminent de la TNT

Télévision : bouleversement imminent de la TNT

(Easybourse.com) Cet automne, plusieurs décisions déterminantes pour les groupes audiovisuels français sont attendues sur la TNT : le sort des chaînes bonus, le passage ou non à une nouvelle norme de diffusion, ou encore le lancement d'un appel à candidatures pour de nouvelles chaînes.

Fin septembre, la Commission européenne a, comme attendu, annoncé à la France qu’elle considère comme illégal le processus d’attribution de chaînes bonus aux acteurs historiques de la télévision française (TF1, M6 et Canal+). En règle générale, l’attribution de nouvelles fréquences se fait par le biais d’un appel d’offres ouvert à tout candidat.

Ces canaux compensatoires devaient leur être attribués dans le cadre du passage à la télévision numérique terrestre (TNT), afin de compenser la baisse de recettes engendrée par la création de nouvelles chaînes. «L’octroi de fréquences à titre de compensation n'apparaît pas proportionné car le prétendu dommage» subi par les opérateurs historiques «semble négligeable et pourrait même déjà avoir été compensé par des avantages déjà accordés», selon la Commission. Initialement, il était prévu que les chaînes bonus puissent commencer à diffuser dès novembre 2011.

Aucune issue idéale sur la question des chaînes bonus

La France dispose désormais de deux mois pour prendre une décision concernant les canaux compensatoires. L’Etat pourrait décider de se conformer à la législation européenne en abrogeant la loi de 2007 liée aux chaînes bonus ou au contraire de passer outre cet avertissement. Dans ce cas, la France s’exposerait au risque d’une condamnation par la justice européenne qui pourrait mener à une sanction financière. Dans un rapport publié à la mi-septembre, le président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), Michel Boyon, avait indiqué que «si les canaux compensatoires sont jugés non compatibles avec le droit européen, il faudra que le législateur abroge la loi sans attendre» pour éviter tout risque de condamnation de l’Etat à verser des indemnités.

Cependant, en se mettant en conformité avec la législation européenne et en annulant le projet des chaînes bonus, les autorités françaises se retrouveraient face à des groupes audiovisuels mécontents qui pourraient alors demander des indemnités. Tous les groupes audiovisuels ne partagent toutefois pas la même position face au timing pour lancer de nouvelles chaînes qui pourraient passer par un appel d’offres.

Nouvelle norme de diffusion, une question en suspens

La plupart des groupes se disent prêts à proposer des projets de chaînes, Canal20 pour Canal+, Nostalgie et Chérie HD pour NRJ Group, ou RMC Sport pour NextRadioTV. M6 a également fait part de deux projets de chaînes gratuites. Néanmoins, le groupe dirigé par Nicolas de Tavernost ainsi que TF1 seraient plutôt d'avis d’attendre avant le lancement de nouvelles chaînes. Le projet Canal20 a même soulevé de vives critiques chez M6 et TF1 du fait de sa gratuité. «L’exemple des chaînes bonus illustre bien la problématique. TF1 et M6 sont ravis de recevoir en cadeau (compensation) une chaîne bonus, mais dès lors qu’ils apprennent que Canal+ va utiliser la sienne en chaîne gratuite, ils préfèrent renoncer à leur chaîne pour que Canal ne rentre pas dans la télévision gratuite», note Bruno Hareng, analyste spécialisé sur les médias chez Oddo.

Le gel du paysage audiovisuel français sur les quelques années à venir pourrait aussi être engendré en cas de changement de norme de diffusion de la TNT. Dans un rapport remis à la mi-septembre, le président du CSA recommande un passage à la norme DVB-T2 pour les futures chaînes de la TNT, ce qui est loin d’enchanter certains acteurs indépendants comme NRJ Group. Ce changement pourrait peser sur la visibilité de ces nouvelles chaînes durant un moment, étant donné que les Français devraient s'équiper d'un nouveau décodeur.

Toutefois, selon Le Figaro, une réunion interministérielle devrait se tenir cette semaine pour statuer sur les évolutions à apporter au paysage de la TNT. Le gouvernement envisagerait de lancer d'ici à la fin de l'année un appel d'offres, ouvert à tous les opérateurs, pour six nouvelles chaînes sur la TNT. Le gouvernement privilégierait le lancement des nouvelles chaînes via la norme actuelle (DVB-T1). Cet appel d'offres pourrait devenir un moyen d’apaiser, du moins momentanément, les tensions entre certains groupes audiovisuels, tout en élargissant le choix télévisuel des Français à six mois des élections présidentielles.

Depuis le début de l’année, le titre TF1 a perdu plus de 25% et 23% sur trois mois, M6 -31% et près de -22%, Canal+ -11% et -12%, NRJ Group -13% et -17%, NextRadioTv -20% et -24%, et Bolloré a progressé de près de 4% depuis janvier et a reculé de près de 2% sur trois mois.

C.L.

Publié le 10 Octobre 2011

OK, tout accepter
Fermer