Espace Communication - News, articles, interviews et dossiers

Interview de Alexandre Westphalen : directeur financier de Completel

Alexandre Westphalen

directeur financier de Completel

Completel est une valeur opéable

Publié le 14 Novembre 2006

Un commentaire sur les résultats que vous venez de publier ?
Nous avons livré notre réseau DSL au cours du troisième trimestre et Darty vient de lancer son offre résidentielle Triple Play à partir des services produits par Completel sur ce réseau. Pour mémoire, Completel n’adresse pas le marché résidentiel mais celui des entreprises.

Concernant les résultats trimestriels, nous affichons un chiffre d’affaires exceptionnel en raison de la résolution du litige nous opposant à France Télécom. Toutefois, nous ne pouvons pas communiquer sur les termes de cette transaction en vertu d’un accord avec ce dernier. Nos chiffres du troisième trimestre sont de ce fait difficilement lisibles. Nous avons également publié des prévisions de chiffres d’affaires pour le quatrième trimestre qui montrent un renforcement de la croissance du chiffre d’affaires de la branche entreprises ainsi que de la division opérateurs.

Quel est votre objectif quant au nombre de clients raccordés d’ici à la fin de l’année et en 2007 ?
Nous ne publions pas d’objectif en nombre de clients. Toutefois nous tablons sur une augmentation du nombre de clients à un rythme supérieur à celui connu jusqu’à présent, qui était de 70 et 100 clients supplémentaires raccordés en fibre optique chaque trimestre.

Quelles sont vos attentes à l’égard du lancement de l'offre de services résidentiels Triple Play pour Darty ?
Il est encore un peu tôt pour avoir une indication précise dans la mesure où le service a été lancé il y a deux semaines. Je crois au positionnement marketing de Darty. Un grand nombre de clients DSL désirent une qualité de services supérieure à celle qui leur est offerte aujourd’hui et Darty, par le biais de son contrat de confiance, peut leur offrir cette qualité de services.

Vous avez conclu un partenariat avec BT afin de vous renforcer à l'international. Quelles sont les synergies attendues d’une telle opération ?
Cet accord avec BT nous permet d’offrir une connectivité internationale à nos clients. Les implications en termes de chiffre d’affaires demeurent toutefois faibles. Nous sommes heureux d’initier un partenariat avec BT pour servir les sites étrangers des entreprises françaises et les entreprises étrangères pour leurs sites en France.

Quels sont vos objectifs en termes de chiffre d’affaires et de rentabilité opérationnelle pour l’ensemble de l’exercice 2006 et 2007 ?
Nous tablons sur un chiffre d’affaires 2006 compris entre 231 et 235 millions d’euros et un Ebitda situé entre 19,6 et 20,6 millions d’euros. Pour 2007, nous n’avons pas encore publié d’objectifs mais nous nous attendons à une croissance supérieure à celle enregistrée entre 2005 et 2006. Sur cette période, notre chiffre d’affaires est passé de 189 millions d’euros à plus de 230 millions d’euros. Notre croissance 2006-2007 sera supérieure.
En effet, au cours des trimestres écoulés, nous avons renforcé nos équipes de commerciaux et beaucoup investi dans un réseau couvrant un marché adressable plus étendu.

Le titre Completel est un support à la spéculation compte tenu de la rareté de son réseau d'origine, de l'intérêt des opérateurs historiques pour les offres alternatives et de l'entrée de John de Mol au capital à hauteur de 5,98% du capital. Avez-vous été approché par d’autres acteurs du secteur ou des fonds d’investissement ?
Historiquement oui. Notre réseau est rare sur le marché français et ce dernier est en pleine phase de consolidation. Ainsi, France Télécom a intégré sa filiale Wanadoo et SFR est devenu le premier actionnaire de Neuf Telecom. Le nombre de fournisseurs d’accès à Internet va en diminuant. Ce mouvement devrait se poursuivre et Completel sera sans doute un acteur de  ce processus.

Comment réagiriez-vous face à une tentative d’OPA ?
En cas de tentative d’OPA, il appartiendra au conseil d’administration de juger si l’offre est intéressante ou pas pour les actionnaires. Completel est une valeur opéable.

Sous pression jeudi, votre titre sous performe nettement le marché depuis le début de l’année. Quelles en sont les raisons ?
Nous nous attendions à une telle réaction du marché. Au troisième trimestre 2005, nous avons annoncé notre plan d’expansion. Un an après, nous avons terminé notre réseau et nous commençons à le commercialiser. Notre base de coûts fixes a augmenté comme prévu ce qui a dégradé les résultats, et c’est ce que les gens voient aujourd’hui. Nos projets se concrétisent mais ceci n’a pas encore de conséquences sur notre chiffre d’affaires. Un impact sera perceptible à partir du quatrième trimestre 2006.

Que répondez-vous à ceux qui s’inquiètent de l’érosion de votre trésorerie ?
Nous avons levé 120 millions d’euros en 2005 et n’avons pas d’inquiétude quant à notre trésorerie.

Le mot de la fin pour vos actionnaires.
Je leur dirai qu’il faut apprécier la qualité des fondamentaux de Completel, à savoir son modèle d’opérateur dédié entreprises et opérateurs, son réseau en fibres optiques et DSL ainsi que ses résultats. Le groupe va poursuivre sa croissance.

Propos recueillis par C.P.

laetitia

OK, tout accepter
Fermer