Espace Communication - News, articles, interviews et dossiers

Interview de Marc Bidou : PDG de Maximiles

Marc Bidou

PDG de Maximiles

Nos perspectives de développement n’ont jamais été aussi importantes

Publié le 12 Avril 2007

Un commentaire sur les résultats que vous venez de publier ?
Ce sont d’excellents résultats qui témoignent du dynamisme de notre marché, de la position de leader que nous avons acquise, et de notre modèle économique générateur de marges élevées.

Quels ont été les moteurs de votre croissance ?
Le marché du e-commerce et de la publicité en ligne sont nos principaux fondamentaux. De manière plus précise, la signature de contrats de partenariats, le recrutement de membres et l’enrichissement de nos services nourrissent notre croissance.

Quelles sont vos prévisions concernant la croissance du e-commerce ?
On estime le e-commerce français à 12 milliards d’euros en 2006, les spécialistes prédisent 39 milliards en 2011 en France et 230 milliards en Europe en 2011

L’année 2006 a été marquée par l’acquisition d’Ipoints. Qu’en attendez-vous en termes de synergies ?
Cela fait de nous le leader Européen. La principale synergie est d’être le seul acteur en Europe à pouvoir offrir des solutions de fidélisation sur internet sur plusieurs pays. Par ailleurs, les plateformes technologiques seront totalement fusionnées dans les mois à venir.

Envisagez-vous de recourir à la croissance externe cette année, et si oui dans quelles zones géographiques ?
Notre croissance se fera de manière organique et par acquisition. Nous avons déjà effectué 3 acquisitions dans notre courte histoire, mais nous ne communiquons pas de plan et calendrier précis. Nous concentrons notre développement sur l’Europe.

Quels sont vos objectifs stratégiques à l’horizon 2010 ?
Couvrir les principaux marché européens et réaliser au minimum 30 millions d’euros de C.A. en croissance organique d’ici 2010.

Maximiles a été introduit en Bourse en juin 2005. Quel bilan tirez-vous aujourd’hui du parcours de votre titre ?
Nous cotons environ 14 euros, soit une progression de 75% depuis l’introduction. Le bilan est donc extrêmement positif, mais nous pensons que nous pouvons encore faire beaucoup mieux.

Avec 76% de flottant, votre société est opéable. Quel accueil réserveriez-vous à une éventuelle offre ?
Nous sommes là pour maximiser la valeur de l’entreprise pour les actionnaires.

Le mot de la fin pour vos actionnaires.
Nous les remercions de leur confiance, les perspectives de développement de l’entreprise n’ont jamais été aussi importantes, tant en France qu’à l’étranger. Nous travaillons à transformer ce potentiel en valeur pour l’actionnaire.

Propos recueillis par M.L.H.

laetitia

OK, tout accepter
Fermer