Au titre du premier semestre 2010, le groupe de luxe LVMH a enregistré un bénéfice net en progression de 53%, à 1,050 milliard d'euros. Au premier semestre 2009, le bénéfice net de LVMH avait chuté de 23%.

Sur les six premiers mois de 2010, les ventes du groupe français ont augmenté de 16%, à 9,099 milliards d'euros, tandis que les analystes tablaient en moyenne sur 8,87 milliards d'euros. Le secteur du luxe semble ainsi connaître une reprise, tout comme les ventes en hausse du groupe de luxe Hermès le montraient déjà.

Le résultat opérationnel courant semestriel de LVMH a crû de 33%, à 1,816 milliard d'euros, légèrement au-dessus des attentes des analystes. La marge opérationnelle du groupe a progressé à 19,9%, contre 17,5% un an auparavant.

Par branches d'activité, les vins et spiritueux ont affiché des ventes semestrielles en hausse de 21%, la branche montres et joaillerie de 28%, la division mode-maroquinerie (notamment la marque Louis Vuitton) de 18%, les parfums et cosmétiques (Dior, Givenchy ou Guerlain) de 10% en données comparables, et la distribution sélective de 13% en données comparables.

Pour la suite de 2010, le groupe n'a pas donné de prévisions, mais le PDG de LVMH, Bernard Arnault, s'est dit 'très confiant' grâce au positionnement du groupe et à l'évolution favorable du marché du luxe.