Le gouvernement vénézuélien a indiqué samedi dernier que le Venezuela va verser au distributeur français Casino et aux actionnaires du groupe Exito un premier acompte de 138 millions de dollars ce mardi, dans le cadre de la nationalisation de Cativen, la filiale vénézuélienne de Casino. Le président du Venezuela, Hugo Chavez, a donné son feu vert au versement de 690 millions de dollars, soit 535 millions d'euros, pour obtenir une participation de 80% dans Cativen. Ce montant devrait être payé à 60% en numéraire et à 40% en obligations.

«La situation n'est pas encore très claire», signale cependant un analyste spécialiste du secteur de la distribution. «Les marchés, pour l'instant sceptiques, attendent déjà le premier versement qui a été annoncé pour ce mardi. Les montants annoncés c'est une chose, mais récolter l'argent de façon effective, c'est une autre chose», ajoute-t-il. «Si les montants évoqués sont effectivement versés, cela va représenter une très bonne opération pour Casino», conclut l'analyste.

En effet, le 17 janvier dernier, Hugo Chavez avait annoncé la nationalisation des hypermarchés Exito exploités au Venezuela, et Casino avait alors indiqué des discussions avec le gouvernement vénézuélien «en vue de la cession d'une participation majoritaire au capital de Cativen», qui est actuellement détenu à plus de 60% par le groupe français. Le président vénézuélien avait expliqué cette nationalisation par le fait que, selon lui, les magasins Exito avaient abusivement augmenté leurs prix juste après la dévaluation du bolivar décrétée le 8 janvier.

«Avec l'acquisition d'une participation majoritaire, la transition vers un modèle économique socialiste sera renforcée. Désormais, le peuple peut acheter et manger davantage», a indiqué le ministère de l'Information vénézuélien samedi dernier.

Cette cession ne devrait pas avoir d'impact majeur sur Casino

Selon la chaîne de télévision publique vénézuélienne VTV, Casino devrait conserver une participation de 20% dans Cativen. Casino détient 41 magasins au Venezuela, dont 35 supermarchés Cada et 6 hypermarchés Exito. En 2009, Cativen a dégagé un chiffre d'affaires de 787 millions d'euros, soit moins de 3% du chiffre d'affaires total de Casino. Après dévaluation du bolivar, pour 2010, les activités au Venezuela devraient représenter environ 1,5% du chiffre d'affaires global de Casino, selon l'analyste sectoriel.

Au quatrième trimestre 2009, Casino avait indiqué lors de la publication de son chiffre d'affaires avoir constaté une dégradation de l'activité au Venezuela «dans un contexte de crise économique et monétaire». Depuis le 1er janvier 2010, le Venezuela, qui est un territoire «non stratégique» pour le groupe français, n'est plus consolidé par intégration globale dans les comptes de Casino.

Parmi les actifs clés de Casino à l'international, le groupe mise sur le Brésil, la Colombie et la Thaïlande. D'après l'analyste, Casino s'intéresserait de près aux actifs que Carrefour détient en Thaïlande.

Ce lundi, le titre Casino a terminé en progression de 2,81%, à 68,47 euros, à la bourse de Paris. Après être monté jusqu'à 69,28 euros plus tôt dans la journée, ce mardi vers 16h05, le titre était en hausse de 0,50%, à 68,81 euros, dans un marché parisien en recul de 1,63%.