La semaine qui s’achève a été bénéfique au titre Inter Parfums. Et pour cause. Le groupe des Champs-Elysées a annoncé coup sur coup l’obtention d’une nouvelle licence dans luxe et la prolongation de son contrat avec son principal client, le britannique Burberry. De quoi rassurer les investisseurs sur ce groupe souvent dans l’ombre des grandes marques de luxe françaises mais qui reste l’un des rares « pure players » du secteur de la parfumerie, comme l’explique son PDG, Philippe Benacin :