LVMH a enregistré en 2010 un chiffre d’affaires record de 20,32 milliards d’euros, en hausse de 19% mais légèrement inférieur aux attentes des analystes qui tablaient sur 20,48 milliards. Vers 10h35, le titre cède 0,77% sur un marché en hausse de 0,35%.

Le numéro un mondial du luxe a profité d’un net rebond de la demande pour les produits de luxe, en particulier en Asie mais également sur les marchés plus matures que sont l’Europe et les Etats-Unis. Au quatrième trimestre, les ventes restent en hausse de 20 %, signe que cette demande ne faiblit même si le groupe n’a fait aucun commentaire sur ses perspectives en 2011.

Hausse du dividende

Le résultat opérationnel courant excède pour la première fois la barre des 4 milliards d’euros. Il s’établit à 4,32 milliards, en hausse de 29%, grâce au dynamisme de la marque Louis Vuitton qui génère la moitié du bénéfice opérationnel du groupe.

Le bénéfice net ressort à 3,03 milliards, en hausse de 79%, grâce à la plus-value réalisée sur la participation de 17% acquise par LVMH dans l’un de ses principaux concurrents, Hermès. Ce dernier a publié hier un chiffre d’affaires en hausse de 25% tandis que son titre a gagné 70% en 2010.

Fort de ces bons résultats, LVMH proposera un dividende de 2,10 euros par action lors de la prochaine assemblée générale, en hausse de 27 %. Un acompte sur dividende de 0,70 euro par action a été distribué le 2 décembre dernier. Le solde de 1,40 euro sera mis en paiement le 25 mai 2011.