Ce mardi, le conseil d’administration du distributeur Carrefour devrait se prononcer sur une éventuelle scission de la branche hard discount Dia ainsi que celle de la branche immobilier Carrefour Property, rapportent Les Echos et Le Figaro. Ces hypothèses sont évoquées régulièrement depuis plusieurs mois dans la presse.

Ce lundi vers 10h30, le titre Carrefour figurait parmi les plus fortes hausses du CAC 40, progressant de 0,94%, à 35,87 euros, alors que la bourse de Paris était proche de l’équilibre (+0,09%), à 4 074 points.

Deux introductions en bourse seraient prévues

'Ces projets, qui visent à 'externaliser de la valeur pour le groupe' (…) tout le monde s'accorderait pour les mettre à exécution au plus tôt', selon Les Echos. Le conseil d’administration pourrait ainsi voter en faveur de la 'création de deux sociétés indépendantes', précise le quotidien économique.

Concernant Dia, sa structure actuelle, qui présente assez peu de synergies avec le reste du groupe de distribution Carrefour, pourrait faciliter sa transformation en une entité 'totalement autonome, sans aucun lien capitalistique ni managérial avec Carrefour', et elle serait aussi destinée à être cotée en bourse, d’après Le Figaro. Il serait prévu que les actionnaires actuels reçoivent des actions de la nouvelle entité, à proportion de leur participation dans le groupe, et Dia aurait son propre conseil d’administration et comité de direction, ajoute le journal.

En revanche, malgré une possible introduction en bourse, Carrefour Property, la division qui possède les murs des hypermarchés européens, resterait davantage attaché à Carrefour qui conserverait une participation majoritaire dans cette branche afin notamment de garder la maîtrise des loyers de ses magasins.

Le broker Nomura valorisait récemment Dia à 4 milliards d'euros, soit 40 % du chiffre d'affaires, et Carrefour Property à 11 milliards d’euros.