Selon Philippe Pascal, le directeur général de la division Montres et Joaillerie du groupe LVMH qui représente 5% du chiffre d’affaires 2010 du groupe la prévision d'une croissance d'au moins 10% envisagée pour 2011 est toujours d'actualité.

Selon lui, l'impact du séisme et du tsunami survenus le 11 mars sur les ventes au Japon devrait être dans le pire des cas, de l'ordre de 5% à 10%, soit un impact total limité entre 0,5% et 1% du chiffre d'affaires de la division.

Aurel BGC maintient aujourd'hui sa recommandation ' acheter ' sur le titre, assortie d'un objectif de cours de 126 euros.
Selon le broker, compte tenu de la forte demande régnant dans d'autres zones, les marques du groupe (Tag Heuer, Hublot, Zénith...) auraient la possibilité d'adapter les zones de livraison des produits. Les analystes d’Aurel accueillent également positivement le fait que seulement 10% des détaillants japonais ont annulé leur venue à la Foire de Bâle.

Vers 14h30, le titre évolue à la hausse de 0,73% à 111,05 euros.