A quelle sauce sera mangé Jean-Paul Gaultier? Depuis la confirmation, vendredi, par Hermès de sa volonté de céder sa participation dans la célèbre maison de couture, les prétendants se dévoilent peu à peu. Pas moins de trois sociétés ont affiché leur intérêt afin de récupérer la part de 45% du groupe Hermès. Jean-Paul Gaultier, le créateur, doit également céder une partie de ses 55% qu'il détient dans sa société.

Puig, un groupe catalan déjà propriétaire de Nina Ricci et Paco Rabanne, le groupe suisse Richemont et la financière chinoise Fung Capital (Cerruti, Robert Clergerie) ont ainsi manifesté leur candidature. D'ores et déjà, le groupe Suisse (Cartier, Lancel...) a indiqué qu'il souhaitait négocier une reprise à 100% du capital.

D'après Les Echos, Prada, du groupe PPR, aurait étudié le dossier sans toutefois y donner suite. Rien n'est encore figé, et d'autres prétentions pourraient apparaître dans les jours qui viennent. Affaire à suivre...