Dès ce samedi 9 avril, certains magasins Carrefour pourraient rester fermés pour cause de grève d'une partie des salariés du groupe de distribution français. Les principaux syndicats (FGTA-FO, CFDT et CGT) des employés du distributeur ont en effet appelé à la grève.

FGTA-FO évoque en premier lieu une mobilisation des salariés concernant la négociation annuelle obligatoire (NAO) sur les salaires. Pour 2011, 'la nouvelle proposition de la Direction du groupe qui s'élève à 1% de hausse des salaires ne couvre toujours pas la hausse des prix annoncée à 2%', explique le syndicat. 'Pourtant, la prochaine cession du groupe ED/DIA et de Carrefour Property devrait générer des profits énormes qui atteindraient six milliards d'euros', estime FO.

Les syndicats voient d'un mauvais œil le projet de scission de 100% des activités Hard discount Dia et de 25% de la foncière Carrefour Property. Pour FO, ce projet correspond à 'une opération purement financière, dans l'intérêt à court terme de Colony Capital et du milliardaire Bernard Arnault', principaux actionnaires du groupe. Ces arguments sont repris par les syndicats CFDT et CGT. Certains investisseurs, comme le fonds américain Knight Vinke ou Hervé Defforey le petit-fils du co-fondateur de Carrefour, ont fait connaître leur opposition au projet de scission.

Pour appuyer leur opposition au projet, les syndicats évoquent aussi la démission de Jean-Martin Folz, administrateur et vice-président de Carrefour, le 1er mars dernier, qui se serait plusieurs fois opposé à ce type de projet. Les détracteurs remettent en question l'intérêt stratégique de ce projet qui ne serait, selon eux, pas créateur de valeur et pourrait entamer les marges du distributeur à court terme.

Dans le cadre de cette mobilisation, les syndicats visent également l'assemblée générale de Carrefour, prévue le 21 juin prochain, lors de laquelle le projet de scission va être soumis au vote des actionnaires.

Ce vendredi peu après l'ouverture, le titre Carrefour progressait de 0,91%, à 32,09 euros, dans un marché parisien en hausse de 0,80%, à 4 060 points.