LVMH a annoncé ce matin un chiffre d’affaires en hausse de 17% au premier trimestre, à 5,2 milliards d’euros, marquant une nette accélération de sa croissance en dépit des événements survenus au Japon.

«Le groupe réalise un excellent début d’année, poursuivant les tendances observées à la fin de 2010. Les Etats-Unis, l’Europe et l’Asie connaissent une forte dynamique. Après le séisme intervenu au Japon, les équipes locales sont mobilisées pour organiser progressivement le retour à la normale»
, indique le numéro un mondial du luxe dans un communiqué.

La croissance organique, c’est-à-dire à périmètre et taux de change constants, ressort à 14% contre 9% attendus en moyenne par les analystes. Ces derniers ne cachent pas leur enthousiasme. «2011 semble très bien parti», note Société Générale qui attend des précisions sur l’impact estimé de la catastrophe japonaise avant de revoir ses objectifs (voir notre article : Le Japon, source d'inquiétudes pour les marques de luxe).

De son côté, Natixis salue la «nette accélération» des ventes au T1, en dépit une base de comparaison élevée. «Nous sommes particulièrement impressionnés par la forte croissance dans les Vins & Spiritueux, +17% en organique (vs +20% au T1 10), le groupe précisant avoir enregistré une forte demande aux Etats-Unis», précise la banque qui réitère sa recommandation d'achat. «Le titre a été pénalisé (depuis le début de l'année) par les craintes sur les pays émergents puis par la catastrophe au Japon et les niveaux de devises défavorables» mais les perspectives à moyen terme restent «attractives», selon elle.

Vers 11h50, l'action LVMH progresse de 3,87% sur un marché parisien en hausse de 0,64%.