Le groupe français Bic a publié ce mercredi des résultats en nette progression et supérieurs aux attentes pour le compte du premier trimestre 2011. Le bénéfice est ressorti en hausse de plus de 50%, à 53,9 millions d'euros, et s'est notamment appuyé sur l'augmentation des volumes de vente de la division grand public, un effet devises positif, et l'impact du plan de restructuration lancé en 2009.

En revanche, sa branche de produits publicitaires et promotionnels a connu des difficultés sur le trimestre. 'Sur l'ensemble des zones géographiques, nos activités grand public ont bénéficié des gains de distribution et de parts de marché réalisés en 2010. Le premier trimestre a été difficile pour les ventes de BIC APP mais nous commençons à voir les effets positifs du plan d'intégration et nous sommes confiants quant au retour à la croissance des ventes pour 2012', a indiqué Mario Guevara, directeur général de Bic.

Le fabricant d'articles de papeterie, de rasoirs et de briquets, a dégagé un chiffre d'affaires en croissance de 8,1%, à 409,9 millions d'euros, contre 395,2 millions attendus en moyenne par les analystes. Son résultat d'exploitation normalisé (hors charges de restructuration et plus-values immobilières) a crû de 55%, à 83,1 millions d'euros, alors que le consensus tablait sur 60,2 millions.

En termes de perspectives, Bic a averti que ses résultats annuels pourraient être impactés par l'augmentation du coût des matières premières et la volatilité des devises sur l'ensemble de 2011. 'Alors que nous continuerons à nous concentrer sur la protection de la marge brute à travers l'amélioration de la productivité et des ajustements de prix ciblés, nous prévoyons un niveau de marge d'exploitation normalisée 2011 inférieur à celui du premier trimestre 2011', soit 20,3%, a prévenu Mario Guevara.

Pour l'ensemble de 2011, Bic table, pour ses produits grand public, sur une croissance d'environ 5% de ses ventes à base comparable, et un maintien de sa marge d'exploitation normalisée au niveau de 2010, soit 16%. Pour la division Produits publicitaires et promotionnels, le groupe attend un repli d'environ 5% des ventes à base comparable et une marge d'exploitation normalisée 'proche' de celle de 2010 (20,2%).

Vers 9h05 ce mercredi, le titre Bic bondissait de 4,63%, à 63 euros, soit l'une des plus fortes hausses sur le SBF 120 qui progressait de 1,21%.