Au premier trimestre 2011, L’Oréal réalise un chiffre d’affaires de 5,16 milliards d’euros, en hausse de 9,3% à données publiées et de 5,8% à données comparables. Les analystes attendaient en moyenne une hausse de 5% à périmètre et taux de change constants.

«Ce début d'année est encourageant, car il confirme la bonne dynamique du groupe, à laquelle participent l'ensemble des divisions, en particulier les Produits Grand Public et les Produits de Luxe (…)», commente dans un communiqué le PDG du groupe, Jean-Paul Agon. «Sans être extrapolables, et malgré un environnement monétaire incertain, ces premiers mois nous rendent confiants dans notre capacité à surperformer le marché en 2011, à renforcer nos positions mondiales, et à réaliser une nouvelle année de croissance du chiffre d'affaires et des résultats.»

Des ventes tirées par les Emergents et l’Amérique du Nord

Sur le plan géographique, ce sont les marchés d’Amérique du Nord et latine ainsi que l’Asie (hors Japon) qui soutiennent la croissance du groupe depuis le début de l’année, tandis que l’Europe de l’Ouest stagne. Au Japon, où un violent séisme a touché l'Est du pays, les ventes sont en baisse de 5,9% en données comparables. «Il est trop tôt pour évaluer les conséquences sur l'ensemble de l'année», précise L’Oréal. Par ailleurs les évènements survenus au Maghreb et Moyen-Orient ont, à ce jour, un impact «limité» sur la croissance de la zone.

«Cette publication devrait être perçue positivement dans la mesure où elle renforce la possibilité d’atteindre une croissance organique proche de 6% (…) sur un marché des Cosmétiques toujours attendu entre +3% et +4%», commente Oddo Securities. Pour CM-CIC, le management aurait pu relever ses prévisions à l’aune de ce bon début d’année, «mais eu égard au Japon, il préfère rester sur cette fourchette».

Vers 11h00, le titre L’Oréal gagne 3% à la Bourse de Paris, sur un marché en hausse de 1,7%.