Le groupe de distribution et de luxe PPR a affiché au premier trimestre 2011 des ventes en progression de plus de 9%, à 3,7 milliards d'euros, chiffre supérieur aux attentes des analystes. La croissance organique est ressortie à 6,5%, contre 4,3% attendu par le marché.

Les ventes trimestrielles ont été soutenues en particulier par le pôle luxe (Gucci, Balenciaga, Yves Saint Laurent) dont le chiffre d'affaires a grimpé de plus de 26%, à 1,13 milliard d'euros. La croissance organique a atteint 22,1%, résultat dépassant aussi le consensus. Les ventes du pôle luxe ont été dynamiques notamment en Asie. Le chiffre d'affaires de PPR a également été tiré vers le haut par les ventes de l'équipementier sportif Puma qui ont crû de 13,2%.

En revanche, le pôle distribution a présenté des performances moins dynamiques sur le trimestre. Ainsi, les ventes de la Fnac ont reculé de 2,4% en données publiées et de 3,2% en comparable, tandis que celles du pôle de vente à distance Redcats, détenant notamment La Redoute, ont progressé de seulement 1% et 2% en comparable.

Dans le cadre de sa stratégie de réorganisation de ses actifs, PPR a récemment cédé sa filiale Conforama au groupe sud-africain Steinhoff. Alors que le groupe souhaite se recentrer notamment sur ses marques de luxe, il envisage à terme de céder la Fnac et Redcats.

Le PDG de PPR, François-Henri Pinault, s'est dit 'confiant dans la capacité de PPR, grâce à la solidité de son modèle et à la pertinence de ses choix stratégiques, à maintenir en 2011 une croissance soutenue de son chiffre d'affaires et à réaliser des performances financières supérieures à celles de 2010'.