Jean-Paul Gauthier négocie son rachat par le groupe espagnol Puig qui pourrait lui donner les moyens de son développement à l’international, a-t-on appris mardi.
«Ils sont en négociation exclusive depuis quelques jours mais tant que cela n'est pas fait, ce n'est pas fait», a indiqué à Reuters une source proche du dossier.

D’après le journal Les Echos, Hermès, qui détient actuellement 45 % de la maison de couture, va céder l'intégralité de sa participation, tandis que Jean-Paul Gauthier, actuellement actionnaire majoritaire, va alléger sa participation d'environ 10 % pour descendre à 45 %. «Puig détiendra donc la majorité du groupe, et serait prêt à accompagner le groupe pour une éventuelle augmentation de capital», précise le journal qui ajoute que Jean-Paul Gauthier souhaite «conserver la direction artistique de la maison».

Le groupe catalan, propriétaire des griffes Nina Ricci, Paco Rabanne ou encore Carolina Herrera, a réalisé un bénéfice net de 130 millions d’euros en 2010. Il était en concurrence avec le japonais Shiseido, le chinois Fung Capital, et le français Interparfums, tous intéressés par le prestige de la marque Jean-Paul Gauthier, en particulier ses parfums très rentables.

Vers 17h00, le titre Hermes International cède 0,5% à la Bourse de Paris, sur un marché en baisse de 0,36%.