Après avoir bondi de 4,5% jeudi, l’action du groupe de luxe Hermès International se replie de près de 3% ce vendredi.

Hier, le journal britannique Daily Mail écrivait que LVMH préparait une offre sur Hermès à 350 euros par action, soit près du double du cours actuel. Un porte-parole de LVMH a démenti cette information vendredi, affirmant qu’aucune offre n’était en préparation sur Hermès.

Rappelons que LVMH a acquis 20% du sellier l’année dernière, au grand dam des actionnaires familiaux du groupe, qui craignent une prise de contrôle rampante. LVMH n'envisage pas d'augmenter sa part dans le groupe de la rue Saint-Honoré pour le moment, a précisé le même porte-parole.

Le numéro un mondial du luxe qualifie toujours sa prise de participation de «pacifique». «Notre objectif est de faire un investissement sur le long terme dans un groupe qui constitue l'un des fleurons de l'art de vivre français. Et non pas de prendre le contrôle ni de freiner le succès de cette grande marque. Ce serait une folie et absurde» avait ainsi déclaré Pierre Godé, Vice-Président de LVMH, lors de l’assemblée générale des actionnaires d’Hermès le 30 mai.

Apparemment, le marché a encore quelques doutes.