Depuis plusieurs semaines, des rumeurs de presse se faisaient l'écho de possibles discussions de Carrefour au Brésil pour rapprocher ses actifs de ceux de Grupo Pão de Açúcar (GPA). Ce mardi, le groupe français a annoncé qu'il a reçu une proposition de la société brésilienne Gama pour former un partenariat stratégique et fusionner les actifs brésiliens de Carrefour avec ceux de GPA.

Gama, société détenue à 100% par un fonds géré par BTG Pactual et devant être capitalisée par la Banque Nationale Brésilienne de Développement (BNDES), propose de fusionner ces actifs dans une société détenue à parité. En parallèle, Gama deviendrait un actionnaire de référence de Carrefour, dans le cadre de cette opération. Ainsi, Carrefour émettrait 90 millions d'actions de préférence, représentant environ 11,7% du capital de Carrefour post émission des nouvelles actions. 'A l'issue de l'opération, Gama pourrait acquérir des actions Carrefour additionnelles sur le marché pouvant représenter jusqu'à 6% du capital de Carrefour', ajoute le français.

Le conseil d'administration de Carrefour va étudier cette proposition dans les prochains jours. Elle est soumise pour approbation finale au Conseil d'Administration de BNDES ainsi qu'à GPA.

Casino et Carrefour au coude à coude au Brésil

Avec plus de 190 millions d'habitants, le Brésil constitue un immense potentiel de consommateurs, avec une classe moyenne qui s'accroît et un niveau de vie qui augmente. A l'heure actuelle, Carrefour et Casino sont au coude à coude dans ce pays. Grupo Pão de Açúcar (ex-CBD), dont Casino détient 35%, représente une part de marché de plus de 14% dans l'alimentaire, Carrefour une part de 14%, et l'américain Wal-Mart une part d'environ 11%, selon un analyste spécialiste du secteur. Les activités brésiliennes de Casino ont représenté près de 16% de son chiffre d'affaires en 2010, alors que le Brésil a compté pour plus de 12% du chiffre d'affaires total de Carrefour.

Ces dernières années, les deux distributeurs français ont mené une lutte d'influence acharnée sur ce marché, procédant notamment à des acquisitions locales stratégiques. Ainsi, en 2007, Carrefour avait racheté Atacadão et avait alors pris la place de numéro un de la distribution alimentaire au Brésil. La même année, GPA fait l'acquisition de l'enseigne Assai. Pour renforcer sa position, la filiale de Casino s'est lancée dans le non-alimentaire en rachetant l'enseigne de distribution de produits électroniques et électroménagers Ponto Frio.

Néanmoins, un rapprochement entre les actifs brésiliens de Carrefour et ceux de GPA reste une opération difficilement envisageable. Cela pourrait notamment poser un problème de concurrence, représentant virtuellement une part de marché très importante de près de 30%, rappelle l'analyste.

Ce mardi vers 9h05, le titre Carrefour progressait de 1,83%, à 26,93 euros, dans un marché parisien en hausse de 0,33%, à 3 809 points. De son côté, la valeur Casino chutait de 2,88%, à 64 euros.