Alors que le groupe français PPR se recentre sur le luxe et le sportswear ces dernières années, il lui reste à céder certaines enseignes de distribution comme Redcats ou La Fnac. Toutefois, le groupe dirigé par François-Henri Pinault ne souhaite pas agir dans la précipitation.

D'après Challenges, le dirigeant aurait annoncé aux syndicats, dans le cadre du comité de groupe européen, que la vente de Redcats, maison mère de La Redoute, ne serait pas lancée avant l'automne, voire début 2012. PPR préférerait attendre des conditions de marché plus favorables, tandis qu'actuellement ces dernières sont perturbées notamment par la situation en Grèce.

Le groupe aurait mandaté Rothschild & Cie sur ce dossier pour étudier les solutions de financement disponible pour les acquéreurs potentiels. Selon le magazine, plusieurs fonds d'investissement (KKR, Cinven, Bridgepoint...) étudieraient de près ce rachat. La valorisation de l'enseigne de vente à distance serait d'environ 1,3 milliard d'euros.

Dans le cadre de sa stratégie, PPR a aussi pour projet de céder La Fnac. En revanche, cette cession n'interviendrait pas avant la fin 2012, rapporte le magazine. Le groupe veut concentrer son activité sur le luxe (Gucci, Yves Saint Laurent, Balenciaga) et le sportswear (Puma, Volcom) et développer des marques mondiales. Il a déjà vendu les magasins Le Printemps en 2007 et Conforama fin 2010.